Boutique

Affichage de 1–24 sur 29 résultats

  • Achillée à feuille de fougère Achillea filipendulina

    Asteraceae

    Plante haute , très structurante à longue floraison jaune vif. Son pollen est apprécié par les abeilles et le papillons

  • Achillée millefeuille Achillea millefolium

    Asteraceae

    Comestible, médicinale, ornementale, offrant le gîte et le couvert aux insectes et de culture simple, l’achillée millefeuilles est une incontournable du jardin écologique et naturaliste.

  • Achillée noble / Achillea nobilis

    Asteraceae

    Plante vigoureuse qui s’installe facilement et pourra se propager au fil des années.

  • Agastache foeniculum Agastache

    Lamiaceae

    Elle s’utilise en tisane ou en feuille fraîche pour assaisonner les salades, les boissons ou les gâteaux. L’Agastache est mellifère et très décorative avec ses grands épis floraux. Par sa grande taille, elle peut servir de coupe vent ou de plante d’ombrage.

  • Ail anguleux Allium angulosum

    Ail rustique  dont les feuilles sont comestibles comestible, la floraison au mois d’août est très gracieuse

  • Ancolie Aquilegia vulgaris

    Ranunculaceae

    Aussi nommée « Gant de notre Dame » l’Ancolie offre une floraison printanière très gracieuse. Elle est largement visité par les butineurs. L’Ancolie présente des propriétés médicinales mais doit être utilisée  avec précaution et sa sève peut provoquer des brûlures.

  • Armérie des sables Armeria arenaria

    Plumbaginaceae

    L’Armérie des sables occupe naturellement des pelouses et lieux sec du massif du Pilat. Elle s’épanouira très facilement dans les massifs secs, avec peu d’entretien.  Elle peut être utilisée pour des toitures végétalisées.

     

  • Barbarée commune Barbarea vulgaris

    Brassicaceae

    Aussi appelée herbe de la sainte barbe. Les jeunes feuilles sont comestibles crues. La barbarée contient d’importantes quantités de vitamines C et A.

  • Bétoine / Betonica officinalis Stachys officinalis

    Lamiaceae

    La floraison de cette petite plante est remarquable et très décorative. Elle est appréciée par les insectes butineurs. Des propriétés médicinales lui sont attribuées.  Les jeunes feuilles se consomment avec modération.

  • Brunelle à grande fleurs Prunella grandiflora

    Lamiaceae

    La Brunelle à grande fleurs peut être une alternative au gazon sur certaines zones. Couvrant les terrains sec et résistante au piétinement, sa longue floraison nourrit les butineurs. Ses jeunes feuilles complètent les salades.

  • Brunelle commune Prunella vulgaris

    Lamiaceae

    La Brunelle peut être une alternative au gazon sur certaines zones. Couvrant les terrains sec et résistante au piétinement, sa longue floraison nourrit les butineurs. Ses jeunes feuilles complètent les salades. La plante présente des propriétés médicinales notamment en infusion de fleurs.

     

  • Buphtalme à feuille de saule Buphtalmum salicifolium

    Asteraceae

    Aussi appelée oeil de boeuf. Une belle plante des prairies alpines  avec des fleurs étoilées d’un jaune vif et une longue floraison. Les nombreuses tiges fleuries se développent à partir de la souche.

  • Camomille des teinturiers Anthemis tinctoria

    Asteraceae

    La camomille des teinturiers peut garnir les massifs secs en compagnies d’autres plantes structurantes. Sa robustesse et sa rusticité permettent de la placer dans des zones à faible entretien.  Les fleurs séchées sont utilisées pour produire un pigment jaune d’or.

  • Campanule fausse raiponce Campanula rapunculoïdes

    Belle indigène rustique et mellifère. Ses racines drageonnantes lui confèrent une bonne capacité de colonisation.

  • Centaurée jacée Centaurea jacea

    Asteraceae

    La centaurée jacée présente une floraison échelonnée rose éclatant. Comme les autres centaurées elle produit d’importantes quantités de nectar et de pollen utiles aux insectes. Les centaurées jouent un rôle dans le maintien des populations de papillons.

  • Centaurée noire Centaurea nigra

    Asteraceae

    Très rustique et facile d’implantation, la centaurée noire offre une floraison progressive de juin à septembre. Les jeunes feuilles ainsi que les fleurs peuvent se consommer en salade.

     

  • Centaurée pectinée Centaurea pectinata

    Asteraceae

    Cette centaurée très résistante à la sécheresse a un port plus bas et plus rassemblé que les autres centaurées.

  • Chénopode bon Henri Chenopodium bonicus henricus

    Chenopodiaceae

    Légume ancien, vivace, dont le Roi Henri IV aurait fait la découverte culinaire .

    Les feuilles jeunes se consomment en salade, ensuite cuites lorsqu’elles sont moins tendres. La récolte s’effectue avant la floraison de juin, puis à l’automne.

  • Chicorée sauvage Cychorium intybus

    Asteraceae

    Cette vivace à racine pivotante ne pose aucune difficulté dans sa culture. Les jeunes feuilles se consomment tout au long de l’année et sa racine dispose de propriétés médicinales.

  • Ciboule / Allium fistulosum

    Amaryllidacées

    La ciboule ou oignon d’hiver se consomme en vert, les feuilles sont cueillies au fur et à mesure des besoins pour assaisonner les salades et les plats cuisinés. Elle intègre bien les jardinières aromatiques proche de l’habitation où sont récoltées les herbes fraiches.

  • Ciboule de Chine Allium tuberosum

    Amaryllidacées

    Feuillage au goût d’ail qui relève salades et sautés (en fin de cuisson).  Vivace à récolter en vert en toutes saisons. Belle floraison de fin d’été.

    En pot ou au jardin ,plein soleil à mi ombre.

  • Kella Ami visnaga

    Ammi visnaga est une annuelle connue sous les noms de cure-dent, bisnaga, khella ou parfois Bishop’s weed

    Elle forme d’importantes ombelles à parsemer dans les massifs

    Originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord

  • Millepertuis perforé Hypericum perforatum

    Hypericaceae

    Le millepertuis est une plante vivace assez courante de nos régions, elle est bien connue pour ses propriétés médicinales.

    Dans les massifs elle apporte une touche jaune éclatant qui persiste de juin à août. Elle reste structurante aussi en hiver avec ses panicules étalées et rigides. Très résistant au sec et rustique, le millepertuis ne nécessite que peu d’entretien pour un effet de fleurissement vif et important.

  • Muflier à feuille de pâquerette Anarrhinum bellidifolium

    Scrophulariaceae

    Cette petite sauvage produit de longue hampes florales sur lesquelles des grappe de clochettes violettes à bleues s’épanouissent. Elle se plaira au sein de massifs secs et ensoleillés.

1 2